CHAMPIONS DU MONDE !!!

30 janvier 2017 - 10:59

Handball : la France (encore) sacrée championne du monde

  L’équipe de France de handball a remporté, dimanche 29 janvier, à Paris, la finale du 25championnat du monde, en battant la Norvège sur le score sans appel de 33-26.

C’est le sixième titre mondial des Bleus, qui reprennent leur mainmise sur la planète handball après leur défaite en finale des Jeux olympiques 2016 contre le Danemark. Les Norvégiens décrochent leur première médaille mondiale, en argent, tandis que la Slovénie, qui a battu la Croatie dans la petite finale (31-30), prend le bronze.

 

« Soyons honnêtes, ils sont les grands favoris. Ils seront à domicile devant 16 000 spectateurs. Je ne pense pas que ça pourrait être plus difficile, mais on aime le défi », estimait, vendredi, Christian O’Sulllivan, le demi-centre norvégien. Il n’avait pas menti, la sélection scandinave a tenu tête aux Bleus. Le hic, c’est que cela n’a duré qu’une mi-temps.

Dans un AccorHotel Arena hystérique, le premier acte fut donc un combat de tous les instants, où la vitesse du jeu norvégien faisait des merveilles face à des tricolores régulièrement noyés sous les vagues blanches. Les Scandinaves jouaient crânement leur chance, prenaient le large, le conservaient en s’appuyant aussi sur une défense de fer, et un gardien du même métal en la personne de Torbjorn Bergerud.

 

Côté français, Didier Dinart avait titularisé Thierry Omeyer, en réussite au début face aux premiers tirs adverses, beaucoup moins ensuite, de quoi provoquer son remplacement par Vincent Gérard dès le mitan de la première période. Le portier no 1bis sera décisif, affichant au final un taux de réussite de 41 % d’arrêts des tirs adverses.

En attendant, il fallait quelques pénalties, et un ou deux contres, de Kentin Mahé pour maintenir cette équipe de France à flots, dans un Fluctuact nec mergitur tout parisien. L’égalisation à 17 partout obtenue par l’ailier à trente secondes de la pause, Mahé interceptait un dernier ballon, qu’il envoyait au petit bonheur vers Luc Abalo, lequel remettait sur Valentin Porte pour un but venu d’ailleurs, offrant à la sirène et au forceps, un avantage que les Bleus n’espéraient même pas.

 

Un autre ailier venait enflammer le début du second acte, Michaël Guigou enquillant trois buts de suite. Les Norvégiens se faisaient moins impressionnants, l’écart montait à + 5 en faveur des tricolores.

C’est autour de la charnière de la mi-temps que les Français ont construit leur victoire : entre les cinq dernières minutes de la première période et les cinq autres du début de la seconde, ils ont infligé un 9-2 à leurs adversaires.

Et sans que les hommes forts déméritent, ce sont les « petits » qui ont fait la différence, Mahé terminant à 4 buts, Guigou et Porte à 5 (sans oublier Luc Abalo, remplaçant de luxe, et son petit but réglementaire).

A dix minutes du terme, l’ancien Palais omnisport de Paris Bercy entrait en fusion. Les Norvégiens semblaient épuisés face au tempo désormais dicté par les hommes de Didier Dinart (rappelons ici qu’ils ont eu un jour de récupération en plus avant cette finale), et on ne voyait pas comment ce sixième titre de champion du monde pouvait échapper aux Français.

On avait raison : à l’issue d’une finale disputée puis maîtrisée, les handballeurs tricolores sont montés sur la plus haute marche du podium, devant une foule que l’on qualifiera sans peine de délirante, à l’issue d’une finale terminée en roue libre (33-26).

 

Onze tournois majeurs remportés en vingt-deux ans

 

En 2001, dans la même enceinte, Thierry Omeyer et Daniel Narcisse, respectivement 24 et 21 ans, et qui pointent donc à 40 et 37 aujourd’hui, participaient à l’avènement des « Costauds », décrochant le deuxième titre mondial du handball tricolore, ouvrant une décennie folle, riche de titres.

Avec son doublé olympique (2008 et 2012), ses trois couronnes européennes (2006, 2010, 2014) et ses désormais six titres mondiaux (1995, 2001, 2009, 2011, 2015, 2017), l’équipe de France de handball a désormais remporté onze tournois majeurs en vingt-deux ans.

« C’est difficile à vraiment réaliser. Il y a seize ans, on était ensemble, et être là aujourd’hui, ça montre le chemin parcouru », expliquait Thierry Omeyer à la fin du match, au micro de BeIn Sports. « C’est énorme de voir l’engouement, on peut être fier d’avoir pu remplir ces salles. Devant notre famille, nos amis et le monde du handball, c’est géant. »

  SOURCE LE MONDE.FR
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/handball/article/2017/01/29/mondial-de-handball-la-france-sacree-championne-du-monde-contre-la-norvege_5071020_1616660.html#Rll2cUttCOMTW1Tj.99

 

Commentaires

BLOG -14 ANS DU RVH

VOICI LE LIEN AVEC LE BLOG DES -14 ANS DU RVH

CLIQUEZ CI-DESSOUS:

http://rvh-14.blogspot.fr/